Communiqué du 22/03/2010

Manifestation agricole du 8 mars à Toulouse

Lundi 8 mars a eu lieu une manifestation des agriculteurs irrigants du bassin Adour Garonne.

Pourquoi cette manifestation :

La profession agricole a voulu protester sur les modalités à venir d’attribution des volumes d’eau pour l’irrigation.

Le mode de calcul du volume prélevable, repose sur une adaptation Française trop zélée des textes Européens : Le volume disponible est déterminé uniquement sur les années les plus sèches afin d’être sans préjudice sur les milieux 8 années sur dix.

Si cela peut paraître un bon compromis entre écologie et économie locale, dans les faits 8 années sur dix, alors que le niveau des cours d’eau le permettraient, les prélèvements seront interdits faute de volume théorique disponible. Ce serait une décision dramatique pour l’économie du bassin Adour Garonne, qui ne pourra que provoquer disparition d’exploitations agricoles et destruction d’emplois. Que dire également des 2 années sur dix où les prélèvements seront supérieurs au volume réellement disponible dans les milieux aquatiques…

C’est pour cela que la profession agricole demande à ce qu’il y ait un programme de création de ressource à la hauteur des ambitions environnementales. Nous ne cessons de le répéter, ce n’est pas la disponibilité en eau qui pose problème mais bien sa gestion, une gestion qui doit se faire tout au long de l’année. Les réserves de substitution sont une des solutions, c’est aussi la préservation de la ressource existante par la reconquête de zone humide ou le ralentissement de l’écoulement par la restauration des ouvrages.

L’après tempête 1999 nous avait d’ailleurs envoyé un message. Les deux années suivantes, 2000 et 2001, s’étaient très bien passées. La Boutonne avait conservé un débit et des niveaux d’eau suffisants. Pas un seul franchissement de seuil d’alerte avec pourtant des consommations pour l’agriculture plus de deux fois supérieurs aux 7 années suivantes. Les arbres entravers du cours d’eau avaient eu fonction de barrages…

Pourquoi Toulouse :

La manifestation est prévue à Toulouse car c’est le siège du Préfet coordonnateur de bassin Adour Garonne. C’est lui qui aura le dernier mot quant à l’attribution définitive des volumes sur l’ensemble du territoire Adour Garonne, et donc de la Boutonne.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×